Qui est Erin O’Toole?

Erin O’Toole veut nous faire croire qu’il n’est pas comme les autres conservateurs. Mais les faits racontent une tout autre histoire, comme en fait foi son appui à des coupes dans nos services de santé et aux allégements fiscaux accordés à ses riches amis de Bay Street. Qui est le vrai Erin O’Toole?

  1. Erin O’Toole a voté pour des coupes de 36 milliards de dollars dans nos services de santé.
    En tant que ministre du gouvernement Harper, il a voté en faveur d’une réduction du financement des soins de santé publique et de services sociaux essentiels. Les Canadiennes et les Canadiens en ressentent encore les conséquences aujourd’hui. LIRE PLUS
  2. Erin O’Toole a voté en faveur d’allégements fiscaux pour le 1 % des plus riches. 
    En tant que ministre du cabinet Harper, il a voté pour accorder des milliards de dollars d’allégements fiscaux au 1 % des plus riches du pays, tout en appuyant des coupes dans les services sur lesquels les travailleurs canadiens comptent. LIRE PLUS 
  3. Erin O’Toole pense que c’était une erreur d’aider les familles en difficulté avec la PCU.
    Il a déclaré que le gouvernement avait « tout à fait tort » d’aider des millions de travailleurs licenciés à survivre à la pandémie et que l’argent aurait plutôt dû aller aux entreprises. LIRE PLUS 
  4. Erin O’Toole a fait l’éloge du plan de lutte du premier ministre Jason Kenney contre la pandémie, malgré le licenciement de 11 000 travailleuses et travailleurs de la santé de cette province en pleine crise sanitaire.
    Kenny et O’Toole sont de vieux amis, et acolytes de Stephen Harper, pour qui ils ont tous deux travaillé comme ministres de son cabinet. Si on lui en donnait l’occasion, qui s’étonnerait qu’O’Toole pousse le Canada sur le même désastreux parcours? LIRE PLUS
  5. Erin O’Toole a défendu des idéologies d’extrême droite au sein même de son parti.
    Il s’est fait prendre à répandre des allégations mensongères et dangereuses de trucage électoral au Canada, et a même admis que sa stratégie du « Canada d’abord » n’était pas différente de celle de l’« America First » de Donald Trump. LIRE PLUS (link in French)
  6. Erin O’Toole est prêt à dire n’importe quoi pour gagner nos votes.
    Après avoir d’abord perdu la course à la chefferie de son parti en tant que modéré, Erin O’Toole est passé à un conservateur « pur et dur » pour la gagner. On sait maintenant qu’il est prêt à dire n’importe quoi pour plaire à tout le monde, mais sans jamais rien apporter de plus aux Canadiens ordinaires. LIRE PLUS
  7. Erin O’Toole a perdu le contrôle de son parti conservateur.
    Les conservateurs sont divisés et les proches du parti blâment déjà leur chef. Erin O’Toole a même permis à des groupes d’extrême droite d’élaborer de nouvelles politiques conservatrices dangereuses qui nuiraient aux Canadiens ordinaires. LIRE PLUS
  8. Erin O’Toole était un avocat de Bay Street avant de devenir politicien.
    Il se dit un « homme du peuple », mais la vérité est qu’Erin O’Toole était un avocat au service des grandes entreprises avant qu’il ne se tourne vers la politique. LIRE PLUS 

Erin O’Toole a voté pour des coupes massives dans notre système de santé tout en accordant des allégements fiscaux à ses riches amis. Les Canadiens doivent savoir qui est le vrai Erin O’Toole, car c’est le pire moment possible pour des coupes conservatrices dans nos services de santé.