Erin O’Toole couperait dans vos services de santé.

C’est ce que font les conservateurs.

03/04/21

En matière de soins de santé, les conservateurs affichent un bien sombre bilan. 

Le dernier Premier ministre conservateur, Stephen Harper, avait fait la promesse électorale de maintenir le financement de notre système de santé. Mais une fois élus, les conservateurs (y compris leur nouveau chef, Erin O’Toole) ont impitoyablement sabré 36 milliards de dollars dans les transferts aux provinces pour les soins de santé.  

Le premier ministre conservateur de l’Alberta, Jason Kenney, avait lui aussi promis de maintenir ou d’augmenter le financement des services de santé. Mais après son élection, il a lui aussi coupé dans les services de santé, en plus de licencier jusqu’à 11 000 travailleurs de la santé en pleine pandémie. 

Quant au premier ministre conservateur de l’Ontario, Doug Ford, il avait promis qu’il n’y aurait pas de pertes d’emplois dans la fonction publique. Mais une fois élu, son discours a changé et il a licencié des travailleurs de la santé et a coupé dans le financement de la recherche en santé. 

Le premier ministre conservateur du Manitoba, Brian Pallister, avait promis de protéger les soins de santé de première ligne et les professionnels qui les assurent. Mais il a fini par licencier des infirmières et infirmiers et par fermer des salles d’urgence. 

Il est indéniable que les conservateurs feront de fausses promesses pour se faire élire et qu’ils couperont dans les services de santé une fois au pouvoir. Les faits parlent d’eux-mêmes. 

Erin O’Toole et les conservateurs couperaient dans nos services de santé au pire moment possible. Ils l’ont déjà fait, et le referont sans hésiter.