Ce qu’Erin O’Toole et le premier ministre de l’Alberta ont en commun

Ils sont tous deux une menace pour nos services de santé.

03/04/21

Erin O’Toole et l’Albertain d’adoption Jason Kenney sont de vieux copains. Ils ont tous deux travaillé comme ministres du cabinet de Stephen Harper, et ont tous deux voté pour sabrer 36 milliards de dollars dans le budget de la santé. Ces coupes ont fragilisé notre système de santé et nous pouvons tous constater où cela nous a menés : des hôpitaux sous-financés, des travailleuses et des travailleurs de la santé surchargés ainsi que des Canadiennes et des Canadiens qui ont du mal à obtenir les soins dont ils ont besoin en pleine pandémie. 

Jason Kenney est aujourd’hui le premier ministre de l’Alberta, la province qui affiche les pires résultats du pays en matière de COVID-19, et sa réponse à la pandémie a été désastreuse. Kenney a licencié 11 000 travailleuses et travailleurs de la santé au beau milieu de la pandémie, a bâclé le plan de retour à l’école, n’a pas pris de mesures pour arrêter la propagation, et a laissé ses ministres partir en vacances à l’étranger alors que les citoyens ordinaires étaient avisés de ne pas voir leur famille pendant le congé des Fêtes.

Jason Kenney est ainsi devenu l’un des hommes politiques les plus impopulaires du pays, ce qui n’a pas empêché Erin O’Toole de faire l’éloge de sa gestion de crise — malgré la décision de Kenney de licencier 11 000 travailleuses et travailleurs de la santé en pleine pandémie.

Erin O’Toole qui dirige le pays comme Jason Kenney dirige l’Alberta, ça vous tente? 

C’est le pire moment possible pour des compressions conservatrices en santé. Et c’est le pire moment possible pour Erin O’Toole.